Articles

DSC00173_nb

Bien sur je ne suis pas né photographe, cette passion est apparue en 1981 avec le choix que j’ai eu au collège de faire soit un cours de musique soit un cours d’audio visuel. J’ai choisi ce dernier (les oreilles de mes voisins doivent me rendre grâce de mon choix) et dès la première heure de ce cours j’ai vue apparaître, comme par magie, une photo dans un bain chimique après quelques secondes d’exposition à la lumière.

Depuis la photographie fait partie de ma vie, en 1984, je rentre à L’EFET ou pendant       3 ans j’apprend et je découvre « La Photographie »,qui ne correspondait en rien à ce que j’imaginais au collège.

Les premiers mois c’est l’apprentissage des techniques et aussi la découverte du coté artistique de ce métier. Étudier les peintres leurs oeuvres pour comprendre le cadrage la lumière la composition, et bien sur les Photographes comme Jean Loup Sief qui est le photographe qui m’a le plus impressionné au début de ma formation et qui reste donc à ce jour celui que j’apprécie le plus, ainsi que David Fatali, David Muench pour leurs paysages incroyables, Édouard Boubat , Reza Deghati pour leur travail humaniste .

J’ai réussis à faire de ma passion mon métier ,même si je m’en suis (involontairement) écarté,  je n’en continue pas moins à appuyer régulièrement sur le déclencheur .

Ce qui me permet de partager cette passion avec vous.

Laurent Gignoux

 Il y a un jeu entre visible et invisible. Il s’agit comme l’ecrivait Raymond Bellour , de toujours faire venir l’invisible au visible